L’insomnie chez la femme enceinte

Le corps d’une femme pendant la grossesse connaît des changements et elle peut avoir des malaises et un mal être en divers circonstances.

L’insomnie en étant enceinte peut surgir pour différentes causes. Mais on peut certainement traiter ce cas en changeant quelques habitudes.

Quand est-ce que cela peut commencer ?

C’est pendant le premier trimestre que la femme durant sa grossesse peut rencontrer des troubles du sommeil. C’est d’ailleurs durant cette période que les malaises différents apparaissent.

Ce problème d’insomnie est sans gravité et s’atténue au second trimestre. Mais par crainte à l’accouchement ou par le mal à l’aise avec le ventre qui grossit, le manque de sommeil peut réapparaître au dernier trimestre.

Cela dure combien de temps ?

Tout dépend de la femme car les cas de maladies de sommeil ne se présentent pas pour d’autres. Elles peuvent durer tout au long de la grossesse ou seulement pendant le premier et dernier trimestre.

Certaines peuvent les avoir seulement à des moments précis pendant quelques jours. La femme dans ce cas se réveille fréquemment à un rythme de trois à cinq fois la nuit.

Quelles sont les causes ?

Les insomnies à cause de l’anxiété et du stress sont les plus fréquentes chez la femme enceinte. Mais il y a aussi les coupures du sommeil dues aux nausées, vomissements, mictions, maux de dos, douleurs abdominales, difficultés de positionnement, mouvements fœtaux.

Les crampes musculaires, brûlures d’estomac et l’envie d’uriner sont également à l’origine de cela.

La peur arrive souvent durant la nuit et c’est pour cela qu’elle manque de sommeil parfois. C’est durant cette période en effet, qu’elle craint la perte du bébé ou l’accouchement.

Mais le problème pour dormir peut aussi provenir d’une cause normale comme la perturbation des cycles suivant l’augmentation de la concentration sanguine d’œstrogènes et de progestérones.

Conseils pour bien dormir pendant la grossesse

Afin de lutter contre les insomnies pour la femme enceinte, il n’y a pas de traitement ou d’intervention particulière. Il faut juste changer des habitudes et le mode de vie durant ces neufs mois pour un bien-être et pour bien dormir.

Il faut ainsi avoir des activités physiques qui ne sont pas excessives ou trop rudes. Le yoga est une bonne pratique dans ce cas.

Il peut se faire durant un court moment le soir sans gestes brusques. Mais il est aussi utile de prendre un bon bain un peu chaud pour que le corps se relâche.

Une température ambiante dans la chambre, une lumière tamisée et l’éteindre au moment de s’endormir, un endroit frais, avec moins de bruit possible ou de la musique douce peut aider également.

Le repas se doit d’être léger mais suffisant et il faut absolument éloigner les boissons excitantes mais plutôt favoriser le lait.

En cas de vraie insomnie persistante, il est recommandé de s’adresser à un spécialiste du sommeil qui conseillera ce qui est nécessaire et fournira une aide au sommeil.

Par ailleurs, il faut atténuer les angoisses, les peurs et les anxiétés en parlant avec son conjoint ou le gynécologue, par exemple. Ils pourront tranquilliser la situation et apporter le réconfort en assurant que tout ira bien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *